• Stage UP Team

Rapport de stage à Malte, comment le réussir ?

Mis à jour : mars 17

Un rapport de stage est demandé aux étudiants après une période d’insertion professionnelle. Véritable bilan de la période de stage, ce document peut s’avérer très important pour votre année scolaire. En effet, souvent noté avec un haut coefficient ou même décisif pour la validation d’une année, ce document n’est pas à prendre à la légère.

Les stages à l’étranger n’échappent pas à la règle : un rapport de stage est souvent demandé. On se retrouve à devoir résumer sur papier 6 mois de nos vies… Pour ne rien faciliter, il peut être exigé que votre document soit rédigé totalement ou partiellement en Anglais !


J’ai décidé de vous écrire cet article car étant moi-même en stage à Malte, j’ai aussi un rapport à rendre. Lors de ma formation, j’ai eu l'occasion de faire deux autres stages : j’en suis donc à mon troisième rapport 😶.

Forte de mes expériences, je vous présente un condensé des conseils trouvés et testés pour la rédaction d’un rapport de stage lors d’un stage à l’étranger. Je vous fais aussi part de mes tips personnels 😉


Si vous n’êtes pas encore à l’étape du rapport car vous n’avez pas trouvé votre stage à l’étranger ; n’hésitez pas à vous renseigner sur "Comment trouver un stage à Malte ? "


1 - Ne pas s’y prendre au dernier moment.


Le conseil primordial que je peux vous donner est de ne pas attendre la fin de votre insertion professionnelle pour réfléchir à votre compte rendu. C’est un travail à faire sur la longueur. Tout d’abord, pour ne pas être débordé et avoir une trop grosse charge de travail après votre stage. Ensuite, pour ne rien oublier.


A - Tenir un carnet de bord


Se rappeler des choses qui se sont passées il y a 6 mois peut s’avérer être bien compliqué. Tenir un carnet de bord est la solution pour ne rien oublier. Ainsi, remplissez chaque semaine ou chaque mois votre carnet pour faire un bilan d’activité. Vous pouvez aussi expliquer le déroulement de votre stage, les choses que vous avez découvertes et votre vie dans le pays. Ces informations seront précieuses pour la création de votre plan et le détail de vos missions.


B - Garder une trace de ses activités

Trier des dossiers

Des « preuves » des tâches réalisées sont essentielles pour la création de votre document. Votre rapport doit être appuyé par des éléments concrets montrant votre travail. Ainsi, pensez à prendre des photos ou à faire des captures d’écran.

Par exemple, des photos lors de vos missions, de votre lieu de travail, des échanges avec vos collègues etc…


Gardez bien les V1/V2/V3 des choses que vous faites afin de les mettre en annexe. Présenter le processus de travail est une chose appréciée. Cela montre que vous avez appris des choses. Montrer uniquement la version finale d’une tâche réalisée n’ajoute pas de valeur ajoutée concrète à vos explications. Il faut prouver que vous avez travaillé et amélioré vos compétences.


ATTENTION : Demandez bien à votre tuteur quels documents vous pouvez garder et présenter. Certaines informations peuvent être confidentielles et vous risqueriez de vous attirer des problèmes.



2 - Structurer son rapport : adopter un plan logique.


Vous ne pouvez pas commencer la rédaction sans avoir un plan en tête. Qui plus est, des prérequis sont exigés pour la structure de votre compte rendu.


A - Trouver un plan


Une page de garde, un sommaire, des remerciements, une introduction et une conclusion sont demandés dans la structure d’un plan type. La vraie difficulté est de trouver les grandes parties qui seront le cœur de votre rapport de stage. Votre plan peut se diviser en 2 à 3 chapitres.


Mais alors, comment trouver les grandes parties ?


Je vous conseillerais de diviser votre compte rendu en fonction des projets sur lesquels vous avez travaillé. Souvent, les missions effectuées peuvent se rattacher à deux ou trois pôles qui dessinerons vos grands titres.

Il est important que vos thèmes soient équilibrés : le grand 2 ne peut pas faire 200 mots alors que le grand 1 en fait 1000.

Il peut aussi s’avérer utile d’organiser les chapitres en sous-parties.

Que doivent contenir les grandes parties ?


Vous pouvez vous référer à un schéma simple :

  • Contexte

  • Objectif

  • Moyens mis à disposition

  • Contraintes

  • Explications

B - Exemple de plan détaillé


Plan rapport de stage
Plan rapport de stage

N’oubliez pas de numéroter les pages et de garder un sens critique tout au long de votre document !


3 - Rédiger son rapport en anglais : mes conseils.


La rédaction en anglais peut faire peur à plus d’un. Plusieurs tips à appliquer peuvent vous être utiles.



Par ailleurs, si vous êtes angoissé par votre niveau d’anglais pour votre stage à Malte ; vous trouverez toutes les informations pour vous rassurer ici : Je ne parle pas anglais ! Et alors ?

Vous avez aussi la possibilité de prendre des cours d’anglais AVANT votre stage à Malte. Cela peut être compliqué de trouver un bon stage si on ne parle pas Anglais car la concurrence est rude. Les cours d’anglais ou les séjours linguistiques peuvent être une bonne solution.

A - Ne pas écrire en français pour traduire en anglais


Traduire un texte rédigé en français vous assurera des phrases longues aux tournures compliquées. La langue anglaise est moins alambiquée que la française. « You know ? La baguette oui oui ! ». L’anglais est globalement plus concis. Il vaut donc mieux faire des phrases simples et courtes en anglais. Cela vous permettra de ne pas rédiger des tournures typiquement françaises incorrectes en anglais.


N’hésitez pas à demander à vos collègues maltais ou natifs de votre pays d’accueil quand vous avez des doutes.


B - Utiliser des applications d’aide qualitatives


Par pitié : ne vous contentez pas de traduire des phrases entières sur des traducteurs en ligne. Certaines applications sont plus qualitatives car elles permettent de voir la traduction en application dans des phrases. Parmi elles, Reverso ou WordReference par exemple.


Mon astuce ultime c’est l’application Grammarly. Directement ajoutée aux claviers, elle corrige au fur et à mesure les fautes d’orthographe et de grammaire en anglais. Elle corrige aussi (tenez-vous bien) les structures de phrases. Pour moi c’est le futur (sponsorisez moi s’il vous plaît Grammarly). Pour finir de vous convaincre, une version gratuite est disponible (Amen).


4 - Soigner la présentation.


Votre rapport doit être agréable à lire pour le correcteur. Vous devrez d’ailleurs sans doute l’imprimer et le relier.

Ainsi, choisissez une charte graphique et tenez-vous-y tout le long du compte rendu. Si pour votre première partie vous mettez votre grand titre en rouge avec un petit A et un petit B ; faites de même pour la seconde partie.

Petite astuce : vous pouvez trouver une charte graphique complète avec des illustrations à partir de modèles sur Canva.


En parlant d’illustrations, ne négligez pas la page d’accueil. Elle doit donner envie au lecteur de lire votre document. Canva vous permettra d’en créer une relativement facilement.

Vous devez aussi illustrer votre rapport avec des images pour aérer votre récit. Vous pouvez faire des graphiques, schémas ou même un organigramme pour la présentation de l’entreprise.

Organigramme entreprise

Pour finir, l’incontournable conseil répété depuis la nuit des temps : faites attention à l’orthographe. Relisez-vous et faites-vous relire par un tiers. Certains sites peuvent vous aider à corriger vos fautes. Par exemple Scribens ou Bonpatron.com


En conclusion, écrire un rapport de stage n’est pas simple. Cependant, certaines astuces et mécanismes comme ceux cités précédemment peuvent grandement vous faciliter la tâche.

Bon courage pour la rédaction de votre rapport et si vous recherchez un job pour faire suite à votre stage, n'hésitez pas à vous renseigner : beaucoup de secteurs recrutent à Malte.



Rédigé par Mélanie – Team Stage UP